Glossaire de mots spécialisés

Certains mots de ce glossaire peuvent être utilisés dans les fiches de noms. Un mot suivi d’un astérisque (*) renvoie à ce glossaire.

Agglutination Soudure de deux éléments originairement distincts donnant lieu à la formation d’un nouvel élément. Exemple : La Vigne > Lavigne.

Amuïssement Se dit d’un son, qui au cours de l’évolution phonétique, cesse d’être prononcé. En gascon, généralement, le /n/ s’amuït entre deux voyelles. Exemple : latin luna > gascon lua, « lune ».

Antiphrase Emploi d’un mot, d’un nom propre, d’une phrase, dans un sens contraire au sens habituel.

Aphérèse Modification phonétique qui se caractérise par la suppression d’une voyelle, d’une consonne ou d’une syllabe au commencement d’un mot. Exemple : Nicolas > Colas.

Apocope Modification phonétique qui se caractérise par la suppression d’une voyelle, d’une consonne ou d’une syllabe en fin de mot, soit par chute phonétique, soit par décision arbitraire.

Assimilation Modification phonétique par laquelle une consonne prend des caractéristiques d’une autre qui la précède ou qui la suit, ou se fond en elle.

Axiologique Qui se rapporte aux valeurs.

Cacographie Graphie vicieuse. Exemple : le s final de Soustons.

Chafre Mot gascon signifiant surnom, sobriquet.

Connotation Tout ce qu’un terme peut évoquer, suggérer, impliquer de façon nette ou vague, chez tel ou tel. Opposé : dénotation*.

Dénotation Élément stable et objectif contenu dans le concept d’un mot. Opposé : connotation*.

Diachronie Appréhension d’un fait linguistique selon son évolution dans le temps.

Diphtongue Dans une même émission vocale, la modification des organes vocaux fait passer d’une voyelle à une autre.

Dissimilation Modification phonétique par laquelle, dans un mot comportant deux consonnes semblables dans des syllabes voisines, l’une des consonnes est modifiée ou disparaît. Exemple : carrèra « rue », diminutif carreròt dissimilé en carrelot.

Épicène En parlant d’un adjectif, d’un substantif ou d’un pronom, qui a la même forme au masculin et au féminin.

Étymologie populaire Désigne une pratique étymologique spontanée des locuteurs aboutissant à une fausse* étymologie.  Exemple : le nom soustonnais ‘Ouatouns‘ compris comme équivalent à « petites oies ».

Étymon Mot à l’origine d’un terme donné. Il peut être probable ou reconstitué.

Fausse analogie Analogie apparente de forme ou de sens qui n’est pas scientifiquement avérée.

Fausse étymologie Explication diachronique* d’un mot qui n’est pas historiquement avérée.

Hypocoristique Terme choisi par opposition au terme en usage pour exprimer une intention affectueuse, notamment dans le langage des enfants. Les procédés formels sont variés : suffixes, redoublement, abrégement…

Idiolecte Langage propre à une personne ou à une communauté linguistique.

Latin populaire Appelé également latin vulgaire, désigne la langue parlée non attestée qui est à l’origine des langues romanes, reconstruite par des formes que l’on fait précéder de l’astérisque (*).

Matronyme Nom de famille ayant pour origine un nom de femme.

Métonymie Figure qui consiste à remplacer un terme par un autre en raison d’une relation qui les unit. Exemple : « boire un verre ».

Métaphore Figure, basée sur une comparaison, par laquelle on désigne un objet ou une chose d’un terme ou d’une expression s’appliquant à une autre chose ou à un autre objet. Exemple : « la furie des vagues ».

Métathèse Modification phonétique qui se caractérise par le changement de place de voyelles, de consonnes ou de syllabes dans le corps d’un mot. Exemple : latin capra > gascon craba.

Nom d’origine Nom de personne dérivé du nom de la localité ou de la région dont cette personne est originaire.

Palatalisation  Modification phonétique dans laquelle un son est produit par une partie plus à l’avant du palais que celle utilisée pour le son d’origine.

Paradigme En linguistique, ensemble des formes qui, dans les langues à flexion, servent de modèle à divers types de flexion. Les flexions concernent, d’une part le nom, l’adjectif et le pronom, la forme de ces mots pouvant varier selon le nombre (singulier, pluriel), le genre (masculin, féminin, neutre), le cas (dans les langues à déclinaison, comme le latin ou l’allemand) ; les flexions concernent d’autre part le verbe dont la forme varie selon les conjugaisons.

Patronyme Nom de famille transmis par le père. Son origine peut être un matronyme*.

Prothétique Se dit d’un élément non étymologique inséré au début d’un mot. Exemple : en gascon, introduction d’ar- devant les mots dérivant d’un étymon* commençant par r- ; latin rivum > gascon arriù.

Reconstitution Concerne une forme ou un sens non attestés, proposés par les méthodes historique (lois phonétiques) et comparative (familles de langues). Les formes reconstituées sont précédées de l’astérisque (*).

Sémantique Étude du langage du point de vue du sens.

Sème Unité minimale de signification dans l’analyse du sens d’un mot.

Toponyme Nom de lieu.

Toponymie Étude des toponymes*.

Vocalisation Modification phonétique qui se caractérise par la transformation d’une consonne en voyelle. Exemple : en gascon, le -l étymologique final se vocalise en -u ; latin hospitalem, languedocien ostal, gascon ostau, « maison ».

________________________________________________________________

Retourner à : Documentation

Aller à : Accueil

Comments are closed.